Crissier 2018 - 2021

BIENVENUE

À NOS NOUVEAUX HABITANTS

01

PRÉSENTATION DE CRISSIER

UN PEU D’HISTOIRE

02

CRISSIER ET SON CHÂTEAU

TABLEAU CHRONOLOGIQUE

03

CRISSIER OFFICIEL

LES AUTORITÉS COMMUNALES / LA MUNICIPALITÉ

04

CRISSIER OFFICIEL

ADMINISTRATION COMMUNALE

05

VIVRE À CRISSIER

S’ÉTABLIR À CRISSIER

06

VIVRE À CRISSIER

PETITE ENFANCE ET JEUNESSE

07

VIVRE À CRISSIER

ÉCOLES

08

VIVRE À CRISSIER

POLICE, SECOURS ET SÉCURITÉ

09

VIVRE À CRISSIER

CITÉ DE L’ÉNERGIE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

10

VIVRE À CRISSIER

ÉNERGIE ET RÉSEAUX

11

VIVRE À CRISSIER

BIEN GÉRER VOS DÉCHETS

12

VIVRE À CRISSIER

MOBILITÉ

13

VIVRE À CRISSIER

SANTÉ

14

VIVRE À CRISSIER

SOCIAL

15

VIVRE À CRISSIER

ÉGLISES ET COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES

16

VIVRE À CRISSIER

INHUMATIONS

17

VIVRE À CRISSIER

CULTURE ET SPORT

18

VIVRE À CRISSIER

SOCIÉTÉS LOCALES

19

VIVRE À CRISSIER

GASTRONOMIE

20

CRISSIER RÉGION

CRISSIER DANS L’OUEST LAUSANNOIS

21

CRISSIER RÉGION

L’AGGLOMÉRATION LAUSANNE – MORGES

22

RÉPERTOIRE

LES ANNONCEURS QUI SOUTIENNENT CETTE BROCHURE

23

Crissier 2018-2021

UN PEU D’HISTOIRE

 

DE L’ANTIQUITÉ AU XXe SIÈCLE

A l’époque romaine, la localité portait le nom Crissiacum. De nombreux vestiges de cette époque ont été retrouvés à divers endroits de Crissier. Au Moyen-Age, le village était rattaché au Chapitre de Lausanne, d’où les couleurs rouge et blanc des armoiries de Crissier. En 1922, on y a ajouté deux mousquets entrecroisés, probablement repris d’une ancienne société d’abbaye. Crissier restera un petit village d’agriculteurs et de viticulteurs jusqu’au début du XXe siècle. En 1900, la population s’élevait à 872 habitants.

ESSOR INDUSTRIEL

A la fin du XIXe siècle, la construction de la ligne de chemin de fer, à la limite sud de la commune, donne naissance à un nouveau quartier. Des industries s’y installent et les premières habitations sont construites à proximité de la gare de Renens. Entre 1900 et 1936, la population double et atteint 1645 habitants. Entre 1910 et 1957, les recettes communales font un bond de 36’632 à 667’100 francs.

LA PÉRIODE D’APRÈS-GUERRE

L’achèvement de la première autoroute de Suisse en 1964, lors de l’Exposition nationale, donne une nouvelle impulsion au développement de Crissier, dont la situation géographique devient centrale en Suisse romande. C’est ce qui explique l’arrivée à Crissier des centres commerciaux et de vastes dépôts d’où les produits alimentaires et industriels sont distribués via le réseau autoroutier. L’essor est impressionnant, puisque la population passe de 1925 habitants en 1945 à 6577 âmes en 2000.

 

Ce développement, réjouissant sur le plan économique, n’a cependant pas été accompagné d’un renforcement suffisant des infrastructures de mobilité, ce dont nous souffrons encore aujourd’hui.

Photomontage: Lentillières Nord.

CRISSIER AUJOURD’HUI

A fin 2016, la population de Crissier a franchi le cap des 8200 habitants. La croissance continue à un rythme modéré d’environ 1% chaque année. Notre économie s’est fortement diversifiée et développée. Elle offre autant de places de travail à 100% que d’habitants. Nos centres commerciaux attirent chaque jour des milliers de clients. Nous connaissons en outre un fort trafic de pendulaires.

 

Si, vue de l’autoroute, Crissier présente un caractère commercial et industriel, il en va tout autrement au centre et au nord de la commune, nettement plus calmes et essentiellement résidentiels. Au nord, de beaux espaces de détente, boisés et parcourus par deux cours d’eau, la Mèbre et la Sorge, font le bonheur des randonneurs.

 

Grâce au dynamisme de nombreuses sociétés locales, Crissier jouit d’une vie communautaire animée et variée. Grâce aussi au soutien des autorités et au maintien d’infrastructures sportives, associatives et culturelles à la hauteur des besoins, l’esprit villageois, empreint de convivialité, reste vivace.

CRISSIER DEMAIN

L’avenir à long terme de Crissier s’inscrit dans celui de l’agglomération Lausanne-Morges et de l’Ouest lausannois. La densité de l’habitat est encore faible, comparée à celle de communes voisines. Avec environ 20% du territoire en zone de forêt et 25% en zone agricole, Crissier est, et restera longtemps, une commune offrant de grands espaces de verdure et de détente.

 

Cependant, de vastes poches de territoire constructible sont encore inoccupées ou désaffectées. Les projets d’urbanisation actuellement en cours de réalisation et de planification représentent un potentiel d’environ 2000 habitants à moyen terme. A l’horizon 2030, Crissier pourrait compter une douzaine de milliers d’habitants, pour autant que la conjoncture favorable actuelle se maintienne. D’importants travaux ferroviaires, autoroutiers et routiers, dont la réalisation a commencé récemment, devraient améliorer la fluidité du trafic et les conditions générales de mobilité, malgré la croissance démographique prévue.

 

Crissier collabore activement avec ses voisines de l’Ouest lausannois pour promouvoir un développement durable et coordonné de notre région. En 2014, dans le cadre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois, les huit communes du district ont décidé de partager leur vision d’avenir dans le but principal d’améliorer autant que possible la qualité de vie de notre district malgré l’arrivée prévue de dizaines de milliers d’habitants d’ici à 2030.

Image header: Crissier village et le collège de la Romanellaz.